Beijing, ou Pekín pour les intimes

Il y à 15 jours je suis rentrée en Chine avec mes filles accompagnées de mes premiers invités, mes parents. Une occasion pour moi de les impressionner avec mon mandarin et de leur faire découvrir notre vie.

Nous avons profité de l’escale pour s’arrêter 3 jour à Beijing avant de repartir sur Dalian.

Pekin ou Beijing, Beijing ou Pekín … entre les deux mon coeur balance … Attention spolier : Beijing et Pékin c’est pareil. Oui, c’est la même ville! On ne se moque pas car beaucoup m’ont posé la question. Mais alors pourquoi cette ville a-t-elle 2 noms différents ?

En 1500 quelque chose, le Français Nicolas Trigault met en place le premier système de transcription phonétique du Chinois et décide que la capitale de la Chine se dit en Français: Pékin. Dans les années 50 le gouvernement instaure le système officiel de transcription phonétique du mandarin, le Pinyin, et officialise l’orthographe de la capitale: Beijing. Non mais les gars ça fait 400 ans qu’on dit Pékin on va pas changer nos habitudes ! Ce sera Pékin pour les Français un point c’est tout !

Pékin, deuxième plus grande ville de Chine, 20 150 000 d’habitants, soit 10 fois l’Ile de France. Mon coco, tu peux ranger ton Velib’, je t’emmène faire un tour dans la plus grande capitale du monde.

Nous atterrissons le soir sous une pluie battante, heure de pointe, bouchons de folie, 1h 40 de taxi pour faire 30 km, 7 heures de jet lag, tout va bien. Une hôtesse qui parle anglais nous prend en charge dans la file d’attente du taxi. Elles nous demande notre adresse et commande un taxi-vanne pour 5 personnes , 240 Yuan soit 30 €, que nous réglons à l’avance. Tout est très bien organisé et je me rend déjà compte que j’habite dans une petite ville de campagne Chinoise.

Tiannanmen1
Mausolée de Mao au fond
Tiananmen2
La porte de la cité Impériale

Le lendemain, accompagnés de notre guide Emilie, on enfile notre tenue de super-touriste direction la place Tiananmen. Il y a très peu de touristes étrangers. Emilie nous explique que les Chinois aiment venir ici pour visiter le Mausolée de Mao, accessible par la place. Elle répond à toutes nos questions concernant Mao, la Chine actuelle, la jeunesse et l’histoire des empereurs. Je vous conseille vraiment de prendre un guide pour comprendre, avoir un point de vue différent, et surtout apprendre.

Il y a d’un coté de la place le Mausolée de Mao, de l’autre la cité interdite. On peut accéder à la cité Interdite par la place Tiananmen, ou, en passant directement sous la porte de la cité impériale.  Il faut passer 3 portes avant d’arriver à la cité interdite et découvrir ce site démesuré, immense, grandiose !

IMG_4155.jpg

IMG_4253.jpg

IMG_4152
Une des nombreuses place de la cité
IMG_4160
Le lion qui détient le savoir universel
IMG_4163
Sous la porte de la cité Interdite

En chiffre c’est 14 Hectares, 80 000 visiteurs par jour, et une architecture vieille de plus de 300 ans magnifiquement conservée. J’ai pu voir la chambre nuptiale de l’empereur, son trône, et les allées interminables de toutes les chambres des concubines. Je vous assure il avait beaucoup de travail le coquinou ! Vous saviez que l’empereur avait des cours d’érotisme basés sur 2 ouvrages Chinois intitulés  » Livre de la fille claire », et « Livre de la fille sombre » ? ah, ça ne vous rappel rien ?

IMG_4195
Accès au trône. Seul l’empereur peut emprunter le couloir principal. Les militaires, les courtisanes empruntent les couloirs latéraux.
IMG_4201
La cité est construite en bois, les jarres étaient remplies d’eau pour éteindre les incendies 

IMG_4221

Il faut compter 2h30 de marche environ pour traverser la cité interdite. Après ça le repas est bien mérité. Emilie a une bonne adresse à la sortie de la cité interdite qui ne propose que des plats locaux. Dalian n’est qu’à 1 heure d’avion mais les spécialités culinaires de Pékin sont totalement différentes. Si vraiment vous avez du mal, un somptueux Mc Donald traditionnel Chinois est situé juste à coté !

L’après midi le programme est plutôt zen. On a choisi de visiter le temple des Lamas, qui, soit dit en passant, n’a rien avoir avec l’animal mais plutôt avec le Dalaî Lama  et une branche Chinoise du bouddhisme… Si ça vous intéresse vous en apprendrez plus Ici.

Le temple est très joli. A l’entrée, une dame nous offre de l’encens à bruler dans les différents autels. N’oubliez pas de faire tourner les moulins à prière pour mettre toutes les chances de votre coté. Les filles ont adoré le bouddha  » Bienveillant » haut de 26 mètres. C’est le plus grand Bouddha de bois au monde . Il y à 3 autels avec différents Bouddha.  Les photos sont interdites mais j’ai quand même risqué pour vous.

IMG_4294IMG_4302IMG_4309IMG_4345

Nous ne restions que 2 nuits à Beijing et je ne pouvais pas partir sans voir les Hutong.

Les hutong sont les anciennes maisons traditionnelles de Beijing, rectangulaires avec un toît  » Chinois ». Pour le coup j’ai été surprise et déçue. Surprise car les hipsters Chinois ont pris place dans ces ruelles étroites. Tout est neuf et moderne. L’ambiance est très sympa, bon enfant car la population est très jeune et familiale. Déçu par le coté un peu  » Disney » de la rue principale qui tranche avec la pauvreté des ruelles perpendiculaires. Le nombre impressionnant de policier ne donne pas trop envie de jouer à l’aventurier mais c’est tout de même un quartier à ne pas manquer.

IMG_3979IMG_3983

 

IMG_3984

Mon avis pour cette première journée ? Beijing est digne d’une des plus belles capitales du monde. Moi qui ai vendu du rêve à mes parents en leur parlant de crachats, de pollution, de bébé qui font caca par terre, j’ai été très déçu. Je suis même passé pour une menteuse.

Pas une incivilité. Rien. A peine un petit raclage de gorge de rien du tout. Je regardais chaque papi avec un sourire sadique du genre  » vas y donnes tout mets les dans l’ambiance » … mais rien. Beijing c’est définitivement la classe en Chine.

Dis moi tout :